Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 22:28

SAM_1756.JPGSAM 1654SAM 1644-copie-1                                                      SAM 1662SAM_1643.JPGSAM_1639.JPGSAM_1634.JPGSAM_1632-copie-2.JPGSAM_1653.JPGSAM_1656.JPGSAM_1660.JPGSAM_1640.JPGIl a joué un rôle important lors des contentieux qui opposait la Belgique et le Zaïre de Mobutu.  Bomboko a joué un rôle de médiateur.

Il a été aussi acteur dans l'éclatement de l'ancien Union Soviétique qui aujourd'hui n'existe plus.

Sa diversité source de fièrté. 

Les Anglais disent que l'indépendence du Congo ne marchera pas!

 

Grâce à ses capacités intellectuelles de plus en plus manifetes, il obtient de ses parrains missionnaires une bourse lui permettant de poursuivre ses études universitaires en Belgique.  Il s'inscrit à l'ULB en 0956 est le premier étudiant congolais à obtenir son diplôme de licentié en sciences politiques et diplomatiques. 

 

Sa vision de l'avenir l'amène, à créeren 1960, avec quelques amis, un parti politique : l'Union Mongo (UNIMO) dont il devient prédident et au sein duquel il pose sa candidatue aux élections de mai de cette même année. 

Elue député, il nsera absent à la conférence de la table ronde politique (20 janvier - le 20 février 1960) qui décidera de l'avenir du Congo.

Il est signataire de l'acte consacrant l'accession à l'indépendance du congo.

 

Dans le gouvernement formé après les élections et dirigé par Patice Lumumba, premier ministre, il décroche, à trente deux ans, le portefeuille des affaires étrangères dans les années 1960-1963, 1965-1969 .

 

Ambassadeur à Washington et à Bruxelles avec juridiction sur l'Union européenne, les Pays Bas et le Luxembourg.

Un défenseur de l'unité du congo, il plaide en faveur de la réintégration du Katanga sécessionniste au sein de la Rébublique.  A la troisième République, il est Président du Sénat, ce qui sera son dernier mandat politique.

 

Il àa été un rédacteur du "Manifeste de la N'sele" Contenant des éléments doctrinaux surbase desquel sera crée en 1967 le " Mouvement populaire de la Révolution" (MPR).

 

Pierre Mulele en residence surveillée à Brazzavile en 1968. 

 

Bomboko s'en expliquera soulignant qu'une loi d'amnistie avait été signée par le Président Mobutu et que c'est dans ce contexte qu'il avait été mandatépour négocier avec les autorités de la République du Congo le rapatriement de Mulele lui garantissant dès lors qu'il ne serait pas intiété.   Ramené à Konshasa, celui-ci sera hébergé pendant quelques jours chez Bomboko jusqu'à ce que Mobutu, (de retour d'un séjour à Rabat), déclare, dans un meeting public, n'avoir jamais mandaté le ministre Bomboko pour aller négocier à Brazzaville le retour de Mulele.  Celui-ci est alors arrêté, transféré au camp Kokolo, supplicié et exécuté.

Bomboko affirmera toujours qu'il avait agi en toute bonne foi et que cet événement avait suscité une "fissure" (selon ses propres terme) entre Mobutu et lui, ce qui lui vaudra d'être ostracisé pendant un certain temps.

 

Certains disent de lui c'est une "Bibliothèque" .  En effet, avec lui disparaît à tout jamais non selement une page d'histoire mais des pages d'histoire.

 

Plusieurs personnes lui ont rendu témoingnage:

 

Ses petits-enfants, John Kamitatu (en Français), Lucie Bostaille (en Néerladais).SAM_1749.JPGSAM_1750.JPGSAM_1751.JPGSAM_1752.JPG

 

Mr Herman de Croo, Ministre d'Etat, Mme Paul Bouvier, Professeur Emérite, Baron bernard de Gerlachede Gomery, Mario Losembe, Vice-présitent Sénat Mr Henry Mova Sakani.

 

 SAM_1759.JPG

Justin Marie Bomboko Lokumba Né à Boleke province de l'Equateur à l'époque Congo Belge, le 22 septembre 1928 et décédé à Woluwe-Saint -Lambert le 10 avril 2014.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires