Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 14:26

L'histoire se passe en 1969, les chrétiens Catholiques à Kinshasa et à Mbuji-Mayi ont connu le Père Franciscain Alexendre Lufuluabo, et en 1969, le Père Alexendre Lufuluabo était en prière sur la montagne à Lukalenge, non loin du petit séminaire de Mbuji-Mayi.

Pendant la nuit le Seigneur lui dira : <<Vas au collège Saint Pierre de Mbuji-Mayi, là il y a mon Fils au nom Alex Mukendi.

Vas et dit-lui que je l'ai choisi et prédéstiné à être mon serviteur en qui je me glorifirai et c'est lui qui sortira mon peuple de ses souffrances et c'est par lui que je restaurerai ce pays au temps voulu et par moi >>.

 

En ce moment-là, j'étais en dernière année des humanités au Collège saint Pierre de Mbuki-Mayi.

Après les examens de fin d'année, j'étais resté à l'internat pour balayer les dortoires et le réfectoire comme tout bon légionnaire de mari que j'étais, ensuite je suis allé dire au revoir au Préfet du Collège qui pria

pour moi et je suis parti au village à 60 Km de Mbuji-Mayi, à Katanda.

 

Le Père Alexandre Lufuluabo après la prière à la montagne où il était, obéis à l'ordre de l'Eternel, il arriva au Collège et rencontrera le préfet du collège à qui il demandera s'il avait un étudiant au nom d'Alex Mukendi, il lui dira : "oui !" Mais il vient de partir en vacances dans le village. C'est un garçon très effacé, mais toujours prêt à servir, qu'il a une compassion, chaque samedi après-midi il va toujours voir et assister les malades à l'hôpital Bonzola de la Miba.

Le Père Alexandre Lufuluabo ne dira rien, mais obtiendra néanmoins mon adresse au village et me suivra.

Il arrivera au village vers 17H00, juste 30 minutes après mon arrivée à la maison.

 

Il fut accueilli par mes parents et ceux-ci étaient très curieux de connaitre le but de sa visite.

Mes parent étaient catholiques, très croyants et pratiquants.  Le Alexendre Lufuluabo dira et révélera à mes parents ce que le Seigneur lui avait dit à la montagne.

A cette époque beaucoup de gens ne faisaient pas attention aux révélations divines.  Ma mère a pleuré au même moment et dira à papa que le songe qu'elle avait eu à deux reprises est entrain de poursuivre mont fils.  Le Père Alexandre L. demandera à mes parents s'il acceptaient que je sois consacré à Dieu. 

Dans le plan du Père Alexandre L. je devrais partir avec lui pour aller poursuivre la formation en Italie, plus présisément à Rome, près de Vatican.  Alors à la question de savoir si j'acceptais de partir avec le Père , voici la réponse qui m'était arrivée en ce momantà : << Père vous pouvez partir je viendrai demain à Mbuji -Mayi>>.  Père Alexendre L. est parti.

Le jour apès je suis parti et à mon arrivée j'ai trouvé que le Père Alexandre L. avait déjà préparé a chambre et les formalités de voyage.  Lors de notre entretien et sans réfléchir, j'ai répondu au père AlexandreL. que je ne saurai pas aller à Rome en Italie.  Mais je serai un jour un homme de Dieu selon la volonté de Dieu, non pas en soutane, mais en tant qu'un homme marié.

 

Le Père Alexandre L. était troublé et désemparé.  Mais il y a une phrase que j'avais retenue de lui ; le Père l'avait dit ceci : <<Mon fils je laisse la volonté de mon Dieu s'accomplir pour toi et que tu deviennes un jour le "JOSUE" de ce pays>>.  Moi

je me disais que je m'appelle Alex, alors comment deviendrai-je le JOSUE de ce pyas?  Et je suis rentré au village.

De 1969 jusqu'en 1990, je suis resté tranquille, je suis resté tranquille, sans faire beaucoup attention à ces révélations.

La troisième révélation de ma prédéstination comme Président de ce pays.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires